Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institution Sainte -Thérèse RambouilletInstitution Sainte-Thérèse - Rambouillet
Navigation

Message de l'Avent des soeurs de la communauté

Ce qui se passe aujourd’hui chez nous en France, Belgique, Mali et ailleurs, nous laisse dans la peine, et nous laisse tous sans voix… Nous aimerions vous dire que nous sommes et nous nous sentons très unies à vous et partageons la douleur, la préoccupation et l’invitation à vivre dans la confiance malgré tout. Un grand merci de votre proximité par la prière, les nombreux messages qui nous sont parvenus et les coups de téléphone.
Un bonjour chaleureux à toutes et à tous, Famille Enfant Jésus :

 

Ce qui se passe aujourd’hui chez nous en France, Belgique, Mali et ailleurs, nous laisse dans la peine, et nous laisse tous sans voix…  Nous aimerions vous dire  que nous sommes et nous nous sentons  très unies à vous et partageons la douleur, la préoccupation et l’invitation à vivre dans la confiance malgré tout. Un grand merci de votre proximité par la prière, les nombreux messages qui nous sont parvenus et les coups de téléphone.

(…) Ni vous ni nous ne pouvons éradiquer la violence qui sévit partout; toutefois, nous pouvons la supprimer de nos cœurs et la remplacer par la paix. Nous  inviter les uns les autres à vivre plus consciemment et avec plus d’intensité notre devise de Famille : « Gloire à Dieu, Paix à l’Humanité ».

Ni vous ni nous ne pouvons régler ces grands conflits mondiaux. Toutefois, nous pouvons régler nos petites guerres intérieures et ramener l’harmonie dans nos propres relations. Nous sommes invités à devenir des êtres d’amour, de paix, d’accueil, de tendresse et de pardon, de miséricorde plus que jamais.

Nous réalisons combien chaque personne crée intérieurement la paix ou la discorde qui s'écoule dans le monde, et nous,  de par notre charisme et spiritualité nous sommes invités à devenir présence d’amour comme Jésus.


Nous ne pouvons pas créer la paix mondiale si nous portons en nous conflit,  haine, doute ou colère intérieure. Nous rayonnons les sentiments et les pensées que nous entretenons en nous, que nous les exprimions ou pas.

 

Avec Anne-Marie Martel, vivons ensemble ce beau temps liturgique dans notre Église et multiplions les liens de paix et d’accueil en nous, entre nous et autour de nous. Notre monde a besoin de cette fraternité.

A chacun et à chacune une bonne préparation de notre fête.

Bien fraternellement , Vos sœurs du Conseil Général